Défusion cognitive & réalité virtuelle

En thérapie, coaching ou développement personnel

Ce protocole, développé par le pôle R&D  du Cabinet Chrysippe est actuellement l'objet d'une étude scientifique en collaboration avec l'Université de Grenoble et le Centre Hospitalier du Vinatier.

La réalité virtuelle

Les applications thérapeutiques des technologies de Réalité Virtuelle sont souvent réduites à la simple exposition de l’individu aux objets de ses difficultés, à des fins de désensibilisation dans une logique de thérapie comportementale (Paples-Keller, & al., 2017).

​Par-delà cette approche classique, nous travaillons, cette fois-ci dans une logique proprement cognitive, à réellement exploiter les potentialités de la Réalité Virtuelle, dans des cadres de psychothérapie, de coaching ou de développement personnel.

La défusion cognitive

La fusion cognitive est le fait, face à une pensée problématique (voire douloureuse) entrante, de plonger immédiatement dedans et de passer dès lors d’interminables moments à la ruminer mentalement. Par opposition, la défusion cognitive est la capacité (méta-cognitive) à prendre de la distance avec elle, à comprendre que, tout douloureuse qu’elle soit, elle n’est qu’un scénario (film) re-packagé, temporairement projetté par notre cerveau sur l’écran de notre conscience (Brazeau et al., 2017).

La physicalisation mentale

Nous exploitons, entre autre, les possibilités inédites de « physicalisation mentale » offertes par la Réalité Virtuelle. Cela, en plongeant le bénéficiaire dans un monde virtuel contenant ses pensées problématiques « matérialisées »; pensées sur lesquelles il doit alors conduire des activités « physico-virtuelles » analogues aux opérations cognitives constitutives de la compétence de défusion cognitive que nous cherchons à développer chez lui.

Témoignages de patients

Capture d'écran

Premières expérimentations

  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
Chrysippe 2019 ©